b u r n o u t

VIDÉ – ÉPUISÉ – DÉMOTIVÉ  ? ? ?

BURN OUT :

Tout comme l’allumette qui s’enflamme et se désintègre, l’exposition régulière au stress peut anéantir. En effet dans un contexte de crise et de mondialisation, les licenciements et la concurrence sont des facteurs d’angoisse et font douter de l’avenir. Ajoutons à cela l’effervescence des festivités de Noël, l’arrivée des grands froids et le manque de lumière et vous obtenez un cocktail détonnant !

Le syndrome de SUPERMAN nous mène la vie dure car la tâche est difficile.

« consumé jusqu’au bout », le burnout est un état physique, émotionnel et psychologique résultant de l’accumulation de facteurs de stress variés, se répétant continuellement et qui perdure trop longtemps.

*               hyper stressé
*               fatigue
*               épuisement émotionnel
*               insomnie – difficultés d’endormissement
*               rêver de tout plaquer..
*               dépersonnalisation
*               diminution du sens de l’accomplissement
*               douleurs récurrentes au dos, céphalées
*               problèmes de concentration – de mémorisation

Le stress professionnel qui dépasse les limites du raisonnable est encore TABOU, en effet les travailleurs hésitent souvent à parler du stress ressenti, par crainte ou par honte, ce qui engendre une évaluation tardive des risques et aboutit de plus en plus au burnout.

Estimation : 50 à 60% des arrêts de travail sont liés au stress pour une durée moyenne d’arrêt de 36 jours.

Les bonnes défenses :
La sophrologie permet de prendre conscience de l’état dans lequel la personne se trouve et l’amène à être plus à l’écoute de son corps et de ses sensations. Elle permet également de renforcer la confiance et l’estime de soi, la prise de recul,…la mémorisation…

Liens :
sophrologie-burnout
huffingtonpost.fr/catherine-aliotta/burn-out-sophrologie
BORE OUT :

Les conséquences sont les mêmes, la souffrance jusqu’à la dépression grave. Mais pour les victimes, il est difficile de cerner le problème, voire d’en parler : la honte les pousse au silence jusqu’à l’explosion…

Lire la suite :
Pire que le burn out, il y a le « bore out », l'ennui au travail
“Apprendre à mieux respirer, prendre conscience du souffle et des effets multiples qu’il a sur le corps. Pour l’instant, je brûle mon carburant. J’ignore encore qu’un jour je n’en aurai plus. Le burn-out est la conséquence de l’ignorance. {…] C’est mon ignorance à ne pas reconnaitre les symptômes d’un burn-out qui m’a condamné, d’abord à un an de malaises et d’inquiétude, ensuite à l’enfer de quatre années de dépression majeure.” Roch Denis : Mon Burn-out

“Si on attend trop longtemps avant de traiter, cela peut laisser des « séquelles ». L’épuisement peut réapparaitre, se redéclencher régulièrement car l’organisme s’est comme installé dans ce mécanisme”.
Dr Légeron

hypnose phobie