c a n c e r

Capture d’écran 2017-06-07 à 14.14.10
Pour se préparer à des changements qu’ils soient corporels ou mentaux. C’est prendre conscience que l’on peut agir sur son mental sur son corps .

L’efficacité de la sophrologie permet à la personne malade de redevenir ACTEUR de son RÉTABLISSEMENT et d’améliorer sa qualité de vie dans les différentes périodes de la maladie.

C’est fournir à chacun un accompagnement personnalisé et lui transmettre des outils pour gérer non pas le POURQUOI mais le  COMMENT ?

  • comment gérer le stress, l’angoisse, la peur, la souffrance, la douleur, la différence, le sommeil, la solitude, l’isolement, le mal-être
  • comment booster le potentiel, les capacités, la motivation, la concentration, la mémorisation, la combativité, l’envie, le bien-être

La sophrologie peut intervenir à différentes étapes, de l’annonce de la maladie et pendant les différentes périodes des traitements ( début-pendant-fin-palliatif) pour généralement répondre aux demandes formulées suivantes :

  • être serein au quotidien
  • vivre sereinement les interventions chirurgicales
  • mieux gérer les effets secondaires des traitements
  • mieux gérer la douleur
  • retrouver le sommeil
  • rester combatif
  • reprendre confiance en soi

Nurse preparing patient for mammogram at x-ray machine in hospital
Young girl full of hope during chemotherapy
Cancer woman leading normal life, working at office

Différents types d’accompagnement seront proposés comme :

  • à l’annonce :

Acceptation de la maladie :
Après avoir traversé différents étapes psychologiques comme le déni – la colère – le marchandage – la dépression – la résignation il y a l’acceptation.
C’EST ACCEPTER NE PLUS ÊTRE EN BONNE SANTÉ, faire son DEUIL de son bon état de santé.

Les conséquences physiques et psychologiques du diagnostic d’un cancer ou de sa récidive impactent l’état de bien-être de la personne dans la vie de tous les jours.
La personne malade doit apprendre à renforcer sa détermination :

  • évacuer les tensions, les angoisses
  • se rassurer par rapport à la culpabilité, les doutes, la colère…
  • se recentrer sur le positif , installer la sérénité
  • prendre conscience qu’il sait s’adapter, développer la confiance en soi, booster le courage
  • renforcer la détermination et affirmer un nouveau comportement

 

  • en cours de traitement :

Observance thérapeutique et/ ou Valorisation du traitement
C’est l’adéquation entre le comportement de la personne et son traitement. Il faut valoriser le traitement, en s’impliquant dans son rétablissement. C’est la difficulté à maintenir sa combativité pour suivre le traitement : ne plus avoir mal, ne plus avoir peur, se sentir fort. Cet accompagnement va apporter une stabilité contre le découragement, la stigmatisation, le doute.
C’EST PRENDRE UNE PART ACTIVE DANS SON RÉTABLISSEMENT.

  • évacuer les peurs, installer la sécurité, maîtriser la douleur
  • gérer les effets secondaires : en modifiant les ressentis
  • maintenir la concentration, développer la confiance dans son corps
  • valoriser les traitements, les soins : signe d’espoir
  • booster la combativité

 

  • à la fin du traitement

L’Après-traitement :
C’est une période d’observation : l’angoisse de la récidive, période très anxiogène.
C’est une période de reconstruction globale qui demande à la personne de nombreuses ressources : il faut optimiser le potentiel physique – mental et émotionnel de la personne en rémission comme ne plus se sentir diminuée.

  • chasser les peurs de la récidive – se rassurer – retrouver de la vitalité – de l’énergie – du tonus
  • éliminer le sentiment de solitude
  • renforcer l’acceptation de corps – stimuler les capacités cognitives ( marche, mémoire, concentration..)
  • renforcer la confiance en soi

 

  • la déprime :

C’est un état de profonde tristesse et un manque d’énergie. L’objectif : AVOIR DURABLEMENT LE MORAL !

Peu importe le stade de la maladie, cet état se matérialise par une perte d’intérêt et de plaisir aux choses, des difficultés à agir, perte d’estime de soi, un repli sur soi, un isolement … pour faire place ensuite à la dépression.

  • retrouver l’ENVIE et éliminer la tristesse – ne plus avoir honte – ne plus tout voir en noir – activer l’énergie
  • retrouver la MOTIVATION
  • développer sa capacité à agir et STIMULER L’ENVIE